Le Parisien du 01 02 2013 Le Parisien informait les séquano-dyonisiens, le 1er février, qu’une hausse des impôts dans le département était à venir. Une nouvelle fois, les habitants de la Seine-Saint-Denis devront régler la note de plusieurs décennies de mauvaise gestion, où les dépenses de fonctionnement sont anormalement élevées et celles d’investissement plutôt basses.

Augmentation des tarifs de la cantine scolaire, suppression du remboursement partiel de la carte Imagine’R, fin de l’aide à l’achat d’un ordinateur pour les élèves de 6ème…autant de mesures qui impactent l’éducation et les foyers, aisés ou non. Cependant, aucune vision à long terme pour sortir le département d’une crise budgétaire, dont la responsabilité repose essentiellement sur la gestion de la collectivité par les groupes communistes et socialistes… Il faut également rappeler qu’Hervé Bramy, Conseiller général du Blanc-Mesnil et dernier Président communiste du Conseil Général a mené une politique d’emprunts toxiques qui ont fini par abattre les capacités financières de notre département.